compte

membres

L'enseignement supérieur

L’enseignement supérieur agronomique, vétérinaire et de paysage forme des cadres dans le domaine de l’agriculture, de l’alimentation, du développement durable, de la médecine et la santé publique vétérinaires, de la gestion des territoires ruraux, de la forêt, de l’eau, de l’environnement, des milieux naturels et du paysage.
Ces formations s’appuient sur une recherche de haut niveau et sont en lien étroit avec les secteurs professionnels concernés. 
 En lien étroit avec la formation, des activités de recherche de haut niveau sont mises en œuvre dans les établissements d’enseignement supérieur agricole. 
Elles s’appuient sur des partenariats noués avec les grands instituts nationaux (Inra, Anses, CNRS, Cirad, mais aussi CNRS, Inserm,…). 
Elles permettent une formation par et pour pour la recherche : découverte des activités de recherche tout au long des cursus, formation à la démarche expérimentale, accès au doctorat facilité…Elles favorisent une actualisation continue des programmes d’enseignement. 

  • 125 unités de recherche dont 97 unités mixtes de recherche (UMR) 
  • 1 050 enseignants-chercheurs, ingénieurs et vétérinaires 
  • 611 doctorants inscrits dans les écoles dont 400 au sein de l’école doctorale ABIES 
  • 40 réseaux mixtes technologiques (RMT) et unités mixtes technologiques (UMT)

                                                                                                        source : dossier de rentrée 2016, Maaf 
Grégoire Thomas, président du bureau de la CEDESA, 
directeur général d’Agrocampus Ouest 
« Les 14 écoles entendent donner la pleine mesure de leurs talents dans la dynamique d’Agreenium, l’Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France, tant au plan de la formation que de la recherche et de l’innovation. L’action et les projets communs ciblés sur des axes stratégiques et sur quelques groupes thématiques doivent permettre de donner la pleine mesure de notre coopération nationale dans une intelligence agronomique commune ».

Les membres de l’Institut couvrent tous les domaines requis pour répondre aux principaux défis mondiaux : 
  • sciences sociales et économiques en développement rural 
  • biologie, écophysiologie et agro-écologie 
  • durabilité des systèmes de production 
  • environnement, biodiversité, eau, foresterie et ressources naturelles 
  • santé végétale 
  • sciences vétérinaires 
  • nutrition et science des aliments 
  • biomasse et énergie 
  • paysage 
  • sciences de la formation